Références

Centre Hospitalier Agen-Nérac

Expression d’une ambition forte de l’établissement de conjuguer l’amélioration de l’offre de soins et la maîtrise des dépenses de fonctionnement, ce projet se développe sur 2 bâtiments en extension neuve - un plateau interventionnel et un service de réanimation, complétés d’ une restructuration.

Voir les informations techniques

Avec 8 200 m² de bâtiments neufs et 2 000 m² de réhabilitation, c’est le plus gros projet depuis la création de l’hôpital en 1979. Premier établissement public de santé du Lot-et-Garonne, le CHAN est l’hôpital de recours pour un bassin de 110 000 habitants. 1 600 professionnels de santé y travaillent.

Finalisé en 2021, le projet est né d’une ambition forte de l’établissement de conjuguer amélioration de l’offre de soins et maîtrise des dépenses de fonctionnement, grâce à une meilleure rationalisation des flux notamment. Ces enjeux portés par l’établissement ont été partagés avec la maitrise d’œuvre au cours des périodes d’études et de réflexions afin d’affiner le programme et son adéquation au budget et de faire aboutir le projet en cohérence avec la vision globale du site hospitalier. Le transfert d’une partie des activités dans les deux nouveaux bâtiments a permis à la fois de réorganiser les activités d’hospitalisation complète, l’hôpital de jour, les consultations externes et la qualité d’accueil des patients, au travers de l’augmentation du nombre de chambres à lit unique.

Une réalisation en deux temps

Dans un premier temps (livraison 2019), un bâtiment neuf, baptisé « Pôle Interventionnel » a été créé au sud de l’hôpital existant. De géométrie simple préservant la modularité du bâti, il accueille l’essentiel des services de soin « interventionnels ». Une résille protégeant sa façade ouest largement vitrée, anime les lieux au soleil couchant.

Les flux et l’organisation existante de l’hôpital ont été consolidés par des liaisons appropriées. Ainsi, ce pôle abrite :

  • Au rez-de-chaussée bas, sur le même niveau que les urgences existantes, le bloc opératoire et le bloc naissance,
  • A l’étage, au rez-de-chaussée haut niveau de l’accueil actuel, l’hôpital de jour « Anesthésie Chirurgie Ambulatoire » (ACA) et l’hémodialyse,
  • Au dernier étage, la néonatalogie située au même niveau que la maternité existante, et des fonctions support (la stérilisation, les bureaux du secteur anesthésie).
  • Au sud-est, à proximité de la zone technique de l’hôpital, un bâtiment technique (groupe froid et local hydraulique) accompagne le projet.

Dans un second temps (livraison 2021), au nord à côté de l’entrée actuelle de l’hôpital, un grand service de réanimation et de soins continus a été créé en restructuration de l’existant, au plus près du service des urgences actuelles. L’intervention du Groupe Kardham a consisté à créer, dans un espace foncier restreint, une nouvelle réanimation en lien avec ce service. Les anesthésistes en activité sur les deux services ont ainsi une prise en charge des patients optimale. Par l’élaboration de phasages de travaux, un grand plateau « aveugle » a été libéré. Il a été percé d’un vaste patio au cœur de l’édifice afin de réaliser un service de surveillance continue, fonctionnel, moderne et lumineux. Une extension, de géométrie douce, complète le service pour accueillir 15 box. L’organisation fonctionnelle, l’évolutivité indispensables aux projets hospitaliers, l’apport de lumière naturelle et une insertion équilibrée dans le site ont guidé les propositions architecturales du Groupe Kardham.

Dialogue et agilité

Le succès du projet a par ailleurs souligné l’importance pour la maitrise d’œuvre, le maître d’ouvrage d’opérer dans une relation de confiance, une communication et une agilité permanentes, consolidées par l’implication et la rigueur de l’assistant à la maitrise d’ouvrage. Cela a permis de s’adapter aux moult évolutions du projet depuis sa conception, en 2009, jusqu’à sa livraison. Ainsi, le nombre de blocs opératoires à réaliser, le nombre de chambres de néonatalogie, d’ascenseurs, le type de liaisons à créer entre les niveaux, ou encore l’implantation-même du bâtiment ont dû être réinterrogés en cours de réalisation pour rester au plus près du besoin sans pénaliser le projet en termes de délais.

Enfin, la gestion du chantier en site occupé a été un autre défi. Elle a nécessité là aussi un parfait dialogue entre la maitrise d’œuvre, l’équipe technique du maître d’ouvrage, l’entreprise de travaux et l’équipe médicale sur le terrain pour identifier les différentes contraintes de chacun, les anticiper et trouver des solutions qui permettent à tous de mener à bien leurs activités respectives dans les meilleures conditions possibles.

Caractéristiques du projet :

  • 9 blocs opératoires ​
  • 6 salles de naissance​ en Blocs Obstétrical
  • Ambulatoire​
  • 29 postes en Hémodialyse 
  • Consultations​
  • 12 chambres mère-enfant, 3 boxes ​en Néonatalogie
  • Secteur de garde, Anesthésistes​
  • Stérilisation​
  • 25 lits en Service de Réanimation et Soins continus
  • Bâtiment énergie : sous station, groupes froids
Façade

Fluidifier le fonctionnement, améliorer le confort et l'accueil des patients...

Façade

... privilégier la compacité des bâtiments pour favoriser le regroupement des services

Intérieur

 

 
Intérieur

 

Intérieur

L'objectif était de devenir un pôle pluridisciplinaire de référence

Façade

Un parvis en pente douce 

Intérieur

 

L'extension du plateau technique

 

 

 

 

 

 

Informations techniques

 

Lieu Agen (47)
Maître d'Ouvrage Centre Hospitalier Agen-Nérac 
Partenaires  Atelier Sauvagé-Ducasse Harter architectes, BET Setec, BET Serige, David Sist (économie et OPC), Keyros (synthèse)
Mission Complète, OPC, synthèse
Surface 10 000 m² (8 000 m² de contruction neuve et 2 000 m² de réhabilitation)
Montant 24,6 M€ 
Livraison

2019 : Bâtiment neuf

2021 : Restructuration et extension

Méthodologie BIM Travaux en site occupé, désamiantage