Mots d'experts

Repenser les espaces scolaires : l’exemple du collège Van Gogh de Blénod

Mai 2021

L'expert

Expert - Claude Schmitt

Claude Schmitt

Claude Schmitt

Principal du Collège Vincent Van Gogh de Blénod-les-Pont-à-Mousson

L’expérience du collège Vincent Van Gogh de Blénod les Pont-à-Mousson est particulièrement intéressante à partager car elle reflète le dynamisme que l’on peut développer dans un collège et permet de mesurer les premiers effets sur l’établissement et ses acteurs. 

Ce collège de 700 élèves entièrement reconstruit en 2006 se caractérise par de grands espaces internes relativement peu occupés jusqu’en 2016 malgré une dynamique de projets aussi bien sur des thématiques éducatives, scolaires que numériques. En février 2017, l’opportunité du Programme du Projet d’Investissement d’Avenir (P.I.A) permet alors au chef d’établissement de se saisir de la question de la forme scolaire sur l’aménagement de deux salles de classe à travers l’appel à projets des collèges numériques laboratoires (en partenariat avec la DANE de l’Académie de Nancy-Metz et le Conseil Départemental de Meurthe et Moselle).

En mobilisant le conseil pédagogique sur ce projet, il s’avère que très vite, il prend alors une toute autre dimension en interrogeant l’ensemble des espaces scolaires et plus particulièrement les lieux de circulation, les deux halls et les espaces extérieurs. Le point fort de ce projet repose sur la co-construction avec les partenaires (DANE, CD54) mais surtout avec tous les usagers (Personnels, élèves, parents) à travers deux temps de travail collaboratif : un hackathon au début du projet reposant sur le volontariat puis une seconde journée où l’ensemble des usagers étaient conviés. Les feedbacks réguliers transmis par les personnels et usagers, les restitutions en groupe réalisées par l’équipe de direction ont permis d’assurer une co-construction effective pour aboutir à une vision partagée.

Interroger l’ensemble des espaces scolaires d’un établissement est un défi ambitieux et cette thématique nous emmène d’emblée dans la catégorie des projets innovants. Les premières analyses post-hackathon permettent de faire émerger un premier besoin essentiel, à savoir la prise en compte de chaque espace dans toute ses dimensions, qu’elles soient acoustiques, décoratives et centrées sur les postures de l’élève. Nous avons alors sollicité Kardham et Copilot Partners, ce qui a permis de nous accompagner dans l’aménagement des espaces communs et dans nos choix finaux d’équipements.

A ce moment du projet, il nous manquait une ressource pour lui donner toute la dimension espérée. La mise à disposition d’Archiclasse (un outil méthodologique pour repenser les espaces scolaires à l’heure du numérique), entre les deux moments de co-construction a apporté la clé manquante : l’entrée par la pédagogie. Je souhaite pouvoir rendre mon espace de travail plus modulable, plus flexible : Quelles sont les séquences pédagogiques que je souhaite y mettre en œuvre ? et à partir du moment où j’ai précisément défini mes objectifs pédagogiques, de quels matériels ai-je besoin ? Toute la méthodologie Archiclasse, portée par Christophe Caron, permet cette réflexion et a grandement contribué au développement d’une culture commune au sein de l’établissement.

A l’issue de ce projet, nous avons pu faire évoluer trois types d’espaces au sein de l’établissement :

  • La salle de classe : les salles étant déjà toutes équipées d’un vidéoprojecteur ou d’un TBI (Tableau Blanc Interactif), il a été décidé de réutiliser au maximum le mobilier existant, de le rendre mobile et de mobiliser le savoir-faire de nos élèves de 3° et 4° SEGPA pour procéder à des aménagements.
  • Les espaces communs : cette dénomination concerne les deux halls de vie, les deux salles de permanence et le CDI. Les aménagements de ces espaces ont respecté les différentes typologies Archiclasse et l’achat de matériel réalisé en conséquence.
  • La salle Universalle : anciennement salle multimédia équipée de 25 PC, l’idée générale a été d’en faire un espace différent des deux autres, où l’enseignant pourrait expérimenter pédagogiquement ce dont il avait envie s’il en avait envie. L’élève est autorisé à choisir sa posture (assis, parterre, debout) et le travail collaboratif y est obligatoirement présent.

Pour en savoir plus sur le projet du collège Vincent Van Gogh, rendez-vous ici.

Date de parution : Mardi 4 Mai 2021

Lire aussi

Design à impact positif

Anne Berranger

Anne Berranger

Directrice d'agence, Responsable région Ouest

+33 7 86 55 48 04

aberranger@kardham.com

Travail à distance et échanges informels

Marc Bertier

Marc Bertier

Workplace Strategist

+33 52 65 25 99

mbertier@kardham.com