ProspeKtive

Le télétravail, des origines à la marque-employeur

Mai 2022

L'expert

Expert - Caroline Diard

Caroline Diard

Enseignant-Chercheur

Ressources Humaines & Droit - ESC Amiens

Le télétravail à domicile apparait dans les années 50 avec les travaux de Norbert Wiener sur la cybernétique.
Dans les années 70, le terme de « telecommuting » est inventé par Jack Nilles pour évoquer le travail effectué pour partie à distance du bureau. Il s’agit alors de substituer les moyens de télécommunications aux transports. 

La première définition du télétravail est donnée en 1993 par Thierry Breton [1]. Mais il y a plusieurs facteurs limitants : vide juridique, limites technologiques, freins sociologiques et culturels. La loi Warsmann relance la question du télétravail en 2012 en facilitant juridiquement sa mise en œuvre dans les entreprises à travers le dialogue social. Le code du travail définit le télétravail comme « toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les TIC ». L’Accord National Interprofessionnel du 26 novembre 2020 pour « une mise en œuvre réussie du télétravail » offre un cadre réglementaire facilitant avec le télétravail comme modalité habituelle du travail prévue par un avenant au contrat.

La crise sanitaire permet quant à elle de lever les verrous culturels et organisationnels. Avant crise, le télétravail présentait des bénéfices (réduction des temps de transport, délégation, développement de l’autonomie, QVT) et des risques (isolement, porosité vie perso-pro, surcharge, perte de lien social) que la littérature avait identifiés. Une étude quantitative exploratoire réalisée entre le 15 avril et le 11 mai 2020 (Diard, Hachard, Laroutis), auprès de 169 répondants a montré que 17,4% des répondants déclaraient des difficultés relatives à leur santé en lien avec le travail : difficultés de déconnexion 44, 3%, surcharge de travail 40,1%, perte de lien social 32,9%, stress 32,3%. Ces difficultés sont évocatrices de RPS et les résultats révèlent un impact négatif sur la bienveillance perçue du management à travers plusieurs variables : pression, sollicitations tardives, relation avec le manager quasi inexistante [2]. Parmi les risques identifiés en situation de télétravail on note : risques psychosociaux, harcèlement managérial [3], hyper-connexion, accidents du travail, cybersurveillance [4], fraudes et cyber-attaques.

Le télétravail contraint correspond à un réagencement organisationnel [5] qui bouleverse les conditions de travail et fait apparaitre des RPS qu’il convient d’anticiper. Pour un déploiement du travail hybride de manière pérenne, les services RH doivent s’appuyer sur les représentants du personnel et multiplier les sources d’information à destination des collaborateurs. Le manque d’anticipation des services RH a possiblement modifié la relation managériale et la perception du télétravail [6]. La signature d’un accord d’entreprise permet la fixation de règles du jeu et fixe un cadre normatif protecteur pour le collaborateur. Le télétravail étant un enjeu de qualité de vie au travail, il peut être envisagé et négocié à cette occasion. (Diard Dufour 2021).

De plus, les employeurs qui sont actuellement confrontés à une pénurie de talents peuvent également utiliser le télétravail comme stratégie, en lien avec la RSE. Les entreprises confrontées à de nombreuses démissions et ruptures conventionnelles (DARES 2021) ont tout intérêt à communiquer sur ce point. En externe ou interne, il semble pertinent de développer ainsi la marque employeur, véritable outil de marketing RH qui permet de se différencier et proposer le télétravail est un excellent levier d’attractivité et de fidélisation !

 

[1] « Le télétravail en France, situation actuelle, perspectives de développement et aspects juridiques ». https://www.faceaurisque.com/2021/11/05/teletravail-les-cinq-risques-emergents/

[2] https://atlantico.fr/article/decryptage/teletravail-et-harcelement-managerial--une-anticipation-necessaire-par-les-services-rh-etudes-linkedin-travail-entreprises-salaries-employes-avenir-emploi-caroline-diard

[3] https://www.faceaurisque.com/2019/01/14/cybersurveillance-des-salaries-quels-risques-pour-lentreprise

[4] Diard, Hachard, Laroutis, à paraitre

[5] Diard et al 2021 https://www.cairn.info/revue-questions-de-management-2021-5-page-15.htm

[6] https://www.cairn.info/revue-de-l-organisation-responsable-2021-1-page-25.htm

 

Date de parution : Mercredi 4 Mai 2022

Lire aussi

A l’heure du télétravail, que penser des bureaux individuels ?

Marc Bertier

Marc Bertier

Workplace Strategist

+33 52 65 25 99

mbertier@kardham.com

L'exode urbain post Covid, mythe ou réalité ?

Expert - Alexandre Coulondre

Alexandre Coulondre

Docteur en socio-économie

Chercheur associé au LATTS

Fondateur de DIT Conseil (Data, Immobilier, Territoires)

Nicolas Cochard

Nicolas Cochard

Responsable R&D

+33 6 42 92 53 34

ncochard@kardham.com